Salade d'Oranges aux échalotes

Publié le par chari.vari.over-blog.com

Une entrée agréable et délicieusement fraîche

 

Ingrédients pour 3 ou 4 personnes

3 oranges à bouche bien sucrées. 

3 échalotes de taille moyenne ( éviter les échalotes d’un kilo)

3 cuillères à soupe d’huile d’olive (si vous n'aimez pas l'huile d'olive faites une blanquette de veau).

10 à 15 tours de moulin à poivre au minimum...!

Sel, une à deux cuillères à soupe de vinaigre de vin.


Préparation

1. Peler les oranges à cru. (C’est à dire qu’il faut ôter le blanc et voir la pulpe)

2. Les couper en 4, puis chaque morceau détaillé en lamelles de 1/2 cm d’épaisseur

3. Emincer très finement les échalotes

4. Melanger les morceaux d’orange avec les émincés d’échalote dans un récipient (évidemment !.

5. Ajouter l'huile d’olive et le poivre mais surtout pas de vinaigre ni de sel.

6. Laisser macérer au froid 2 bonnes heures. ( éviter les mauvaises heures, on ne le dira jamais assez...! )

7. Juste avant de servir (c'est à dire 30 secondes avant de manger ), ajouté le sel et le vinaigre. Remuer Et c’est tout. Bon appétit !

 

 

C'est frais, ça ne coûte pas cher. Evidemment ce plat simplissime ne sera pas assez sophistiqué pour nos élus toute tendance politique confondue, grassement nourris à l’aune des restaurants du palais Bourbon ou de l’Assemblée Nationale financés par les contribuables qui se serrent la ceinture pour que ces potentats gros et gras se goinfrent à s’en faire exploser la sous-ventrière. Comment voulez-vous que ces élites n’aient pas quelque excuse quand, après un plantureux repas, l’estomac rempli jusqu’à vomir, ils ne savent plus très bien sur quel bouton de vote appuyer. N’oublions jamais que ce sont des hommes comme vous et moi, avec leurs forces mais aussi leurs faiblesses, même si les erreurs de vote sont de plus en plus fréquentes dans les rangs de l'UMP, signe évident des tensions qui règnent au sein de la majorité présidentielle. Heureusement que l’Elysée veille au grain.

Alléluia Banzaï

 

Publié dans Cuisine rapide

Commenter cet article