Pâte à crêpes, un multiple de 1, 5, 10

Publié le par chari.vari.over-blog.com

 LIMINAIRE

S’il existe une grande variété de pâtes à crêpes, une seule mérite mon attention, celle qui suit, c'est-à-dire la mienne, sinon rien. Je sais, c’est prétentieux mais je m’en contre fiche, contre balance et que les grincheux, les Savonaroles bretons; normands intégristes et Zorros de la gastronomie aillent de faire cuire un œuf à défaut d'une crêpe..  

Ingrédients pour une trentaine de pièces

  • 1 litre de lait entier bio
  • 500 gr de farine blanche bio (éviter à tout prix les farines complètes ou semis complètes)
  • 100 gr de beurre fondu
  • 10 gr de sel fin
  • 1 sachet de sucre vanillé bio.
  • 5 œufs
  • 10 centilitres de rhum, cognac ou Grand-Marnier pas bio
  • Et si vous aimer les zestes d’orange ou de citron alors on je ne peux que vous inviter d’en incorporer (voir détails ci-après)

 

Préparation  (2 heures avant de la cuisson)

Verser les 500 gr de farine dans un saladier, former un puits. Ajouter le sel et le sucre

Casser les œufs entiers dans le puits

Avec un fouet, procéder au mélange en veillant à ne pas faire de grumeau, cela se fait en ajoutant progressivement le lait.

Quand la pâte est bien homogène, ajouter le beurre fondu.

Laisser reposer 2 heures et pendant ce temps là faites un sudoku niveau difficile, des mots croisés ou le ménage pour les malades de la serpillère ou encore  passer un coup de fil à des potes.

Juste avant la cuisson, incorporer l’alcool qui a pour but de dissoudre le beurre en ajoutant une grande fluidité à la pâte.

Zestes (suite). Peler finement un citron bio de préférence, puis hacher très finement les peaux de la taille d’un grain de riz puis les incorporer à la pâte.  

Cuisson

Dans une poêle  à crêpes (évidemment pas dans un wok, ce qui serait complètement crétin), préchauffer puis huiler légèrement avec un tampon en frottant bien le fond de manière à ce que la pâte n’attache pas. Avec une louche, étaler la pâte dans un mouvement de rotation incliné en veillant à garder une vague de pâte de sorte que la couche reste égale et surtout bien fine. (voir vidéo prochainement car c’est la partie de la recette la plus difficile à réaliser). Veiller à ne pas trop cuire les crêpes qui doivent rester moles. Déguster chaud avec la garniture de votre choix.

 

C’est terminé, il n’y a plus rien à dire….

Sinon de parler de la boisson qui accompagnera ce délicieux entremet. Que boire donc ? Un cidre bof moi ça me donne des ballonnements d’estomac,  du vin oui mais rouge et du bon (merde on ne vit qu’une fois !. De l’eau…totalement et c’est la meilleure boisson sur un dessert pourvu qu’elle soit glacée.

Ah… j’oubliai. Retourner les crêpes en les faisant sauter dans la poêle ne me semble pas une bonne manière de procéder et d’en rater quelques unes. Mon petit truc..Quand les bords de la crêpe se détachent légèrement de la poêle, prendre un petit couteau rond puis décoller la crêpe en l’attrapant avec les 10 doigts puis en la retournant d’un coup. Si on se brûle ? Non car il faut aller vite et si vous avez les doigts sensibles alors prenez un petit récipient d’eau froide et trempez-les après cette opération. C’est comme cela qu’un bon cuisinier ne s’aguerrit pas en lisant Marx dans un salon de thé.     

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article